Bonjour, vous êtes vivants !

Pour lutter contre le confinement, le groupe d’action collective des Maisons du Département des Solidarités de Bordeaux-Lac et du Grand-Parc ont rejoint le monde virtuel mais ils en sont sortis plus vivants que jamais. Quand l’horizon n’a pas de limite...

Les Maisons du Département des Solidarités de Bordeaux-Lac et du Grand-Parc n’aiment pas travailler en vase clos. Provoquer une rencontre régulière entre agents et habitants des quartiers qui fréquentent les lieux, c’est l’objectif de l’action collective citoyenne baptisée : « Bonjour, vous êtes vivants ! », labellisée par le ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, dans le cadre des politiques de la ville. Cette action a pu localement réunir une vingtaine de personnes deux heures par semaine jusqu’à … Jusqu’à ce que la Covid-19 ne calfeutre tout le monde chez-soi, le temps d’un long et fameux confinement.

Groupe de parole(s)

Il en faut plus pour saper le moral des troupes. Bertrand Le Goff, responsable de la Maison de Département des Solidarités de Bordeaux-Lac témoigne : « Tout de suite, s’est mis en place un groupe Whatsapp sur internet et l’isolement a été rompu. Du coup, ce dialogue nous a permis de repérer celles et ceux qui n’avaient pas d’ordinateur, voire pas de téléphone portable du tout ». La solidarité s’organise pour ne laisser personne dans l’isolement et le silence. Emmaüs Connect répond présent si fort que le directeur, Yaël Tranier, propose au responsable de Bordeaux-Lac d’étendre l’initiative à tout Bordeaux. 51 familles vont être concernées par les dons : 35 ordinateurs, 11 tablettes, 6 smartphones, 3 téléphones, 13 outils de connectique et de recharge. De quoi avoir envie de rejoindre régulièrement un lieu de parole très actif, depuis.

Premier ordi, premier smartphone

Bertrand Le Goff commente : « Nos deux chargées d’insertion, Monique Digeon et Véronique Durand, directement liées à l’opération peuvent en témoigner. De deux heures hebdomadaires, nous sommes passés à des contacts tout le long de la semaine ». Mieux encore, ces équipements offerts ont carrément changé la vie de nombre d’utilisateurs,  comme ce sexagénaire qui s’enthousiasme d’avoir « un smartphone pour la première fois de ma vie » ou cette maman qui souligne : « Je n’avais pas d’ordinateur. Maintenant mes enfants vont pouvoir bien travailler ». Une réussite donc à copier-coller pour piquer des termes au monde de l’informatique. Belle démarche qui, au passage, fait découvrir au plus grand nombre une tout autre image de ce que peut être l’action sociale.

 

En photo de gauche à droite, Tiphaine Mazure (assistante sociale), Séverine Ibos (assistante sociale), Monique Digeon (chargée d'insertion) et Valérie Castané (assistante sociale) à l'occasion de la distribution du matériel informatique avec Emmaüs Connect, à Bordeaux.

 

En savoir plus sur Emmaüs connect.

· on 6/18/20 at 3:45 PM