Développement social, l’an 5

AG-1008

Pour la cinquième année consécutive, le Département a lancé un appel à initiatives locales de Développement Social qui participe plus largement de la démarche en faveur de l’essor de « solutions solidaires ». La période de crise sanitaire met en lumière sur les territoires le lien social mais aussi la santé et le bien-être.

Cet appel à initiatives vise à encourager les structures qui savent créer et expérimenter localement des actions adaptées au maintien du lien social mais aussi à la naissance de nouvelles formes de solidarité et d’un esprit collectif à réinventer. La pandémie qui vient de frapper la France invite très justement à repenser le quotidien en ce sens. L’appel a pour objectif de favoriser la cohésion sociale et l’autonomie des personnes mais également de préserver les conditions du bien vivre ensemble. Il encourage la mobilisation des personnes elles-mêmes, de l’ensemble des ressources des territoires et des politiques publiques. Cet appel à initiatives se décline sur l’ensemble de la Gironde. Pour l’an 5, cette année donc, le dépôt des dossiers est ouvert jusqu’à la fin 2020. Leur validation se fera en fonction du calendrier des commissions permanentes du Département.

Se nourrir, protéger, relier

L’an passé, 341 dossiers ont été adressés au Département, 263 ont été retenus. Citons trois initiatives accompagnées en 2019 et qui ont valeur d’exemples. L’association Vrac de Bordeaux a œuvré ainsi dans le domaine alimentaire, facilitant dans les quartiers populaires, via des regroupements d’achats, des denrées de qualité (bio ou locales) sur le territoire métropolitain mais aussi dans le Pays foyen. Citons encore l’installation des Fées Papillon en Haute-Gironde. Présente ailleurs sur le département, la structure a donc ouvert un pôle dans le Nord Gironde avec le même objectif : apporter soutien et secours aux femmes victimes de violence conjugale. Enfin, Défi, en Hauts-de-Garonne, a lancé, depuis Lormont, un vaste programme pour faciliter l’usage numérique des familles dans leurs rapports aux institutions, voire équiper certaines d’entre elles en matériel et accès internet grâce au partenariat avec Bordeaux Mécènes.

Objectif bien-être

Aide alimentaire, secours aux femmes en danger, équipement numérique, en particulier, pour éviter aux enfants une fracture numérique préjudiciable à leur parcours scolaire, l’on mesure la pertinence de ces démarches au moment où la crise sanitaire rappelle la nécessité de valoriser les actions qui vont dans le sens de la résilience et d’une solidarité active. La procédure 2020, lancée au mois de mai et ouverte jusqu’à la fin de l’année, a d’ores et déjà permis de recevoir 200 projets d’actions dont nombre d’entre eux mettent en avant le lien social, la santé, le bien-être pour faire vraiment société et bâtir un réel nouveau monde.

Découvrez l'appel à initiatives.

· le 22/06/20 à 10:58