CLIC Médoc, le choix de l’interne

Le Centre local d’information et d’appui à la coordination ou CLIC du Médoc est exclusivement composé d’agents du Département. Efficacité accrue, meilleure lisibilité sont au premier rang des atouts d’une telle internalisation. Les équipes de la Maison des Solidarités y gagnent aussi en termes de rapidité d’intervention. Témoignage. 

Un rappel tout d’abord : le CLIC est un dispositif destiné à coordonner actions et interventions en direction des personnes âgées de plus de 60 ans mais aussi à l’attention des personnes handicapées sans limitation d’âge. À l’échelle du vaste territoire du Médoc, il est donc nécessaire de veiller à son efficacité mais aussi à élargir ses moyens humains et techniques. La présence d’une population fragile en nombre implique une offre de services renforcée et à la hauteur des besoins.

Sara El Alaoui, médecin responsable de l’équipe autonomie la Maison du Département des Solidarités du Médoc précise :

« Face à des publics souvent en grande fragilité, nous devons intervenir de différentes manières dans des parcours de vie complexes. Perte d’autonomie, accompagnement personnalisé, mais aussi aide aux aidants sont parmi les défis qui sont posés à nos équipes. »

Les cas particuliers sont tellement différents les uns les autres qu’il est indispensable de mener une politique de solidarité quasiment sur-mesure.

Stratégie de la bienveillance

L’idée d’internaliser le CLIC, en faisant porter ses actions par les agents du pôle de solidarité, s’est donc imposée comme une évidence.

« C’est un choix stratégique qui repose sur l’expérience des membres de notre équipe engagée autour de la question de l’autonomie. Le CLIC, ce sont deux postes d’assistantes sociales, un de secrétaire médico-sociale et un demi-poste de psychologue. Leurs missions viennent en complément de celles qui sont déjà conduites. Je pense, à titre d’exemple, à celles des évaluatrices et évaluateurs de l’aide personnalisée à l’autonomie des personnes âgées dépendantes (APA) » commente la docteure Sara El Alaoui.

Pleinement intégré dans les locaux départementaux, avec un budget entièrement porté par le Département, le CLIC y trouve donc sa pleine légitimité. Les missions et services ont gagné en lisibilité. Quant aux interventions, grâce à cette mise en synergie, elles sont plus rapides et efficaces. Si les destinataires, personnes âgées et/ou handicapées y gagnent comme leurs proches, les agents aussi avec un travail quotidien exigeant mais dans de meilleures conditions. Une stratégie de la bienveillance doublement payante !

Retrouvez les 9 accueils de proximité sur le territoire en cliquant ici.  

 

En photo : l'équipe du CLIC du Médoc et le Président du Département.

· on 9/21/20 at 12:33 PM